top of page

Travail d'entrepreneur, c'est quoi ?


Encore dernièrement : le téléphone sonne… “Allo, salut “machin” ou “machine” (membre de la famille par exemple), je t’appelle pour te dire… ‘un truc”


(POV : le sujet importe peu, en fait… mais sous prétexte que tu es à la maison et que tu réponds au téléphone, tu es disponible et tu ne travailles pas)





Je suis formatrice. Ce n’est pas parce que je ne suis pas en formation avec un apprenant que je ne suis pas en train de “travailler”, oserais je répondre…


D’où cette publication un peu “vénère” quoi.


Commençons par expliquer notre temps de travail : Quels sont les aspects communs à la plupart des entrepreneurs que nous pourrions peut être comparer à un iceberg ?





En partie visible de celui-ci, on peut retrouver : Les tâches administratives : facturation, comptabilité, gestion des paiements, rapprochements bancaires et contrats…


La prise de contact direct avec des clients, des investisseurs, des partenaires commerciaux en personne, en ligne ou par téléphone.


Les tâches opérationnelles : production, logistique, marketing, etc.


Cependant, la partie cachée de l'iceberg quotidien d'un entrepreneur est souvent plus importante et peut inclure : La planification stratégique : réfléchir à l'avenir, élaborer des plans pour atteindre des objectifs à court, moyen et long terme.


La recherche et le développement : Pour maintenir un avantage concurrentiel, il faut maintenir continuellement la recherche de nouvelles idées, technologies et tendances.


La gestion du temps de manière efficace pour être en mesure de faire face à toutes les tâches et responsabilités.


La gestion du stress pour maintenir une santé mentale et physique. La prise de décision qui peut avoir un impact significatif sur l’entreprise (et le stress).


En résumé, la vie d'un entrepreneur peut être complexe et variée, mais il est important de prendre en compte toutes les parties visibles et invisibles de l'iceberg quotidien pour assurer le succès de l'entreprise et ne pas sombrer… (vous allez me dire qu’un Iceberg ne sombre pas…mais le bateau oui ! c’est galère)


Et donc, j’en reviens à mon propos de départ, un peu vénère. Même si je ne suis pas en train de former une personne à un moment donné, je travaille sur une autre tâche pour ainsi assurer la pérennité de mon entreprise.



Comentários


bottom of page